Senior activ : Rencontre des citoyens de quatre nations à Birkenfeld

Senior activ : Dans le cadre de ce projet pilote soutenu par l’Union européenne (UE), plus de 70 membres d’organisations de seniors d’Allemagne, de France, du Luxembourg et de Belgique se sont rencontrés en mai 2022 sur le campus environnemental de Birkenfeld (Rhénanie-Palatinat) et à la Maison du Hunsrück dans le parc naturel Hunsrück-Hochwald. Europ’age Saar-Lor-Lux, avec sa présidente Marianne Granz et quelques autres participants, était également de la partie.

Sur le campus-environnement de Birkenfeld, que les professeurs Susanne Hartard et Stefan Naumann ont présenté comme “l’université la plus verte d’Allemagne” avec plus de 2000 étudiants, les participants de Senior activ ont pu se rendre compte de la manière dont on défie aujourd’hui le changement climatique de plus en plus menaçant  avec des installations d’énergie solaire et éolienne : Ainsi, le campus-environnement créé sur un ancien terrain militaire américain a réduit ses émissions de CO2 de 24% en quelques années et vise la neutralité climatique. Dans le cadre d’un brainwalk avec cinq tableaux d’affichage et en présence d’animateurs, les seniors des quatre nations ont ensuite développé leurs propres propositions pour économiser de l’énergie ou pour utiliser judicieusement la numérisation en fonction de leurs propres besoins. Les nombreuses suggestions allaient de l’abandon de la voiture au profit de la marche ou du vélo, en passant par la réduction de la consommation de viande et les économies d’eau, sans oublier les applications pour smartphones et l’isolation des maisons, y compris les maisons intelligentes.

Dans ce contexte, le professeur Hartard a demandé un allègement financier plus conséquent t et une orientation des mesures de protection climatique davantage socialement acceptable pour les seniors. Sinon, l’inflation actuelle risque d’entraîner une « pauvreté énergétique » et une « pauvreté des transports ». Hartard a plaidé pour un forfait énergie pour les personnes âgées à la retraite et a fait l’éloge de la gratuité des transports en commun en bus et en train au Luxembourg. Helmut Giesen, de la représentation des seniors du Land de Rhénanie-Palatinat, et la présidente d’Europ’age Granz ont rappelé les efforts en cours pour créer le plus rapidement possible un conseil commun des seniors de la Grande Région Saar-Lor-Lux/Rhénanie-Palatinat afin d’avoir plus de poids politique.

Il faut chercher à créer plus d’affinités et de points communs parmi les citoyens de la Grande Région. Pour illustrer cela, les 70 participants de Senior activ se sont ensuite rendus dans le parc national Hunsrück-Hochwald, où des gardes forestiers leur ont présenté la faune et la flore des forêts vierges du futur. Des autocars ont ensuite ramené les seniors chez eux en début de soirée.

Udo Lorenz